Forum de la Guilde Babylone Index du Forum
Forum de la Guilde Babylone Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Guilde Babylone Index du Forum -> Conseil des anciens -> Les Archives Perdues.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:22 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

- Oui je suis une idiote, une idiote à qui on a tout pris! Crois moi ou pas, je n'ai jamais voulu de cette vie, j'aurais aimé continuer à vivre dans l'insouciance, ne pas savoir qui j'étais, ce que j'étais, et surtout ce qui m'attend si tout se passe comme prévu dans les plans de Sacrieur.

Elle franchit les derniers mètres qui les séparaient en quelques enjambées. La fureur pouvait se lire dans ses yeux vides, et elle transpirait la haine.

- Remballe ta pitié, je n'en veux pas. Seuls les morts méritent de la pitié, je n'en fais pas encore pas partie, pas comme Theodred. Amuses-toi donc à le torturer. Sauves le si tu t'en prétend capable. mais au final, tu ne changeras rien. Tu finiras par te ranger à mon point de vue, car il n'y a pas d'autres solutions.

Elle s'efforçait de rester calme, de ne pas franchir le mince seuil qui la séparé d'une furie meurtrière. Tout aurait été si facile pourtant... Elle inspira profondément, réfreinant à grand peine sa colère... et autre chose.

- Je n'ai plus de but dans ma vie, si ce n'est protéger Tayuuya et remplir mon rôle chez les Erinyes. Seules ces tâches me rattaches à ce monde encore. Tu n'imagines pas ce que tu as détruit...

Sur ces derniers mots, elle tourna les talons et s'enfonça dans les broussailles. Elle n'alla pourtant pas loin, se contentant de disparaitre de la vue du Iop. Elle trouva une souche au bord de l'eau et s'y assis. plus immobile qu'une statue, elle fixait son reflet dans l'onde, attendant que la tension retombe.

"Mais qu'est-ce que je suis devenue? Rien, plus rien.."


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:22 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:23 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Quelques minutes avaient passé, le temps pour le Iop de se décider a ce qu'il ferait

Je sais bien ce que j'ai détruit...

Le Iop avait suivi la sacrieuse, et un phénomene etrange venant de lui se produisait : il savait que faire ça le menerait a la mort, mais l'ancienne douleur de son coeur s'etait a nouveaux reouverte. Des hectolitres de douleur semblaient s'ecouler de ces failles.

Je... ne sais pas quoi dire...

La douleur et les souvenirs submergeaient son esprit, il prit une inspiration et se reprit

Je n'ai plus de but non plus


Il posa sa main, sans pouvoir dissimuler qu'il etait conscient du risque de la voir coupée, sur l'épaule de Khyrra

J'ai rejoint les erynies, non pas parce que je suis idéaliste, ou cupide. Juste pour donner un sens a ma vie et, si je ne pouvais reconstruire la tienne, au moins colmater les failles. Je ne suis pas different de toi, mais meme si tu le nies


Il se mit face a la sacrieuse


Tu as beaucoup donné, et en cela, tu fais preuves de qualités qui m'ont été, jusqu'a il y a peu, inconnues... La Khyrra joyeuse, aidant Tayuuya, épargnant et acceptant Theodred, n'a pas disparu j'en suis sur. Resucite la quand tu sens que tu vas craquer...

Il se mit a genoux, dos a khyrra


c'est un bon conseil... que je n'ai jamais pu appliquer


Il se cacha donc, pour verser quelques larmes, en souvenir d'une triste soirée


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:24 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Khyrra soupira.

- Si seulement c'était si facile...

Elle eut un instant d'énervement devant le iop qui bouchait sa vue sur l'eau, puis son regard se posa sur la nuque de l'homme. Pourquoi pas... Cela au moins serait facile... Ses muscles trésaillirent, son regard se fit plus dur. Lentement, elle tira un coutelât de sa ceinture et en observa longuement la lame, comme hésitante.

Mais de l’hésitation elle n’en avait en réalité aucune, ce n’étaient que des souvenirs du passé qui remontaient à la surface. Revenir en arrière… La solution ? Puis, avec un sourire décidée, elle retourna l’arme contre elle et la passa sur son avant bras. Une légère entaille pour commencer, d’où le sang perlait à peine. Puis une autre, plus appuyée, et encore une autre, jusqu’à ce que le sang coule franchement et qu’elle ne retienne plus ses coups. Elle ferma les yeux pour savourer la montée d’adrénaline.

Cette manie toute sacrieuse lui était quelque peu passée lors de son second mariage, par respect pour son mari, mais maintenant, elle s'étonnait presque d'y retrouver autant de plaisir qu'autre fois. Khyrra se leva en silence et tendit son bras mutilé au dessus du iop. Eorh put sentir le liquide chaud s'écouler le long de son cou jusque dans son dos.


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:26 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Eorh leva le bras et caressa doucement la peau douce d'un bras ensanglanté, tant de souvenirs, tant de douleur, mais tant de bonheur avant ces jours sombres et pluvieux.

Il suffit de vouloir


Le Iop resta quelques secondes a sentir la chaleur du sang sur lui, ce fut comme avant, quelques secondes, quelques éternités. Il se releva progressivement reflechissant a l'action cruciale qu'il projetait, oh bien sur il ne doutait pas. Non pas que ce soit iop de ne pas douter, mais surtout, si il s'averait trop excessif, il se serait trompé, et n'aurait pas mal fait. Il prit le bras blessé et mit sa main sur la plaie. Un geste, deux significations, cela fait mal, mais cela aide a refermer la blessure. Il esperait que la sacrieuse comprenne la signification de ce geste.

Il s'avança au plus pres de Khyrra, la regardant dans les yeux, pas besoin de mots, pas besoin de gestes superflus. Il lui sourit, quelques gouttes de sang sont infiniment prcieuses a ses yeux


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:27 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Khyrra affichait un mince sourire triste et résigné.

- J'ai appris pour Ssyler... C'est malheureux, je l'appréciais...

Doucement, elle posa sa main libre sur le poignet d'Eorh, mais sa poigne n'avait rien d'amical. Son attitude changea du tout au tout : elle approcha son visage de celui du iop et lui cracha à la figure.

- Dis moi, ta pauvre femme est-elle morte d'un malencontreux accident, l'as-tu lâchement assassinée ou s'est-elle suicidée par désespoir? Quelle folie lui as-tu infligé? Ou qui as-tu manipulé pour t'en débarrasser?!

Avec une brutalité inhabituelle, elle tordit le poignet du iop. Celui-ci put alors remarquer la lueur du Châtiment qui brillait encore au fond des yeux de la sacrieuse. Khyrra ne faisait jamais rien par hasard...

- Sois heureux d'être protégé par la charte des Erinyes... Je n'irai pas enfreindre des règles que j'ai moi même imposées. Mais saches qu'au moindre pas de travers, je n'hésiterais pas à te condamner, et j'appliquerais moi même la sentence avec une joie immense.


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:34 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Personne, je ne suis pas un tueur. Ssyler... a été convoquée un jour, le 1er octolliard, a bonta. Dans une espece de conseil des espions de bonta...

Eorh n'avait aucune expression, formaté comme il l'etait a la torture mentale, bien que cet etat lui semblait difficile a tenir


Les bontariens m'ont dit que quelqu'un l'avait poignardé plusieurs fois a la sortie de ce conseil, et qu'elle est morte de la perte de sang dues aux hémorragies des blessures... Ils m'ont donné un nom, j'y suis allé, et son enfer doit avoir un gout de paradis, car j'etais bien enervé... mais j'ai l'impression qu'on m'a donné un nom tiré dans une liste des boucs emissaires, quand on y regarde


Le poignet du iop ne bougea meme pas. La force du iop semblait chercher a faire de lui une statue, comme si tous ses muscles s'etaient donné le mot.

Il n'y a personne pour regarder, tu n'enfreindrais rien du tout. On apprend vite qu'il n'y a de loi que tant qu'il y a de personnes pour les respecter. Tu me menaces du couteau que tu me donnes pour te poignarder. Tu peux dire ce que tu veux, mais ne dis pas de telles conneries, tu t'insultes plus que tu ne m'insultes.


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:35 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

- C'est toi qui m'insulte en prétendant vouloir effacer le passé!


Elle resserra son étreinte sur le bras du iop. Des picotements annonciateurs de mauvais traitements commencèrent à courir sur sa peau. Le message était clair : lâches moi ou tu vas souffrir.

- Tu prétends regretter, mais tu n'as jamais rien fait pour réparer tes tords. Tout ce qui t'as jamais intéressé se limitait à ta personne et à ton épée... Quel bien comptes-tu tirer du sauvetage de Theo? De la gloire personnelle? Toi le grand alchimiste qui aura su trouver le remède? Tsss... Tu es pitoyable!

Le jeu avait assez jouer, elle n'avait plus de patience à lui accorder. La sacri lâcha le bras d'Eorh, mais ce fut pour lancer sa punition dans le même mouvement en pleine poitrine.


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:41 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Eorh ne chercha pas a esquiver, il bougea pour sassurer de n'esquiver aucune partie du sort. Il ne recula pas, s'effondrant a l'endroit ou il se tenait

La gloire... ne me survivra pas. L'altruisme... est une des choses qui permet de racheter les fautes... Je l'ai compris peu apres que tu sois partie... pardon


Il attrapa la cheville de la sacrieuse avec toutes les forces qu'il avait jamais eu


Sauve le sans le tuer Khy ! Je t'en prie ! C'est... c'etait, ma raison de vivre, comme... argh... comme...

Il cracha du sang, et lacha la cheville

Je n'ai pas mal, c'est bizarre... je vais mourir khy... je suis heureux que ce soit toi qui m'ai tué, je le jure sur Iop. parce que je n'ai jamais cessé de t'aimer, peu importe ce que j'ai dit

Il s'attendait a se faire achever ou du moins, a mourir


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:42 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

- Oui tu vas mourir... C'est bête n'est-ce pas?

Khyrra se pencha pour décrocher la main d'Eorh de sa cheville, puis elle s'accroupit à côté de lui, les yeux dans les yeux, un sourire satisfait sur les lèvres.

- Surtout pour Theodred... Qui n'aura plus son cher papa pour le protéger... Ne crois pas que je vais changer d'avis pour le plaisir de satisfaire les dernières volontés d'un mourant. Surtout un pauvre type comme toi!

Elle éclata de rire, un rire mauvais et sans joie. Son regard se durcit aux souvenirs d’un passé douloureux qui ne demandait qu’à être vengé. Dans ses yeux, le message était clair : je ne t'aime plus depuis longtemps et j'ai renié ce que j'avais pu un jour éprouvé.

- Tu m'as promis mille morts, que ce soit de ta main ou par le deux cités. J’attends toujours depuis ces années... Ne serais-tu qu'un beau parleur? Allons, fais un effort, je suis sûre que tu as une imagination débordante.

De son épée, elle s’entailla à nouveau le poignet pour faire couler son sang.

- Fais moi frémir et craindre la mort, et je te sauve d’un petit transfert de vie. Peut être même envisagerais-je de t’écouter quelques secondes. Mais rates ton coup…

Elle posa la lame sur la gorge du iop.

- Je t’achève après quelques raffinements dignes du plus grand art sacrieur… Et je règle son compte à Theo dans la foulée.

Elle souriait toujours, ravie de ce petit intermède où tout ne tenait qu’à un fil… surtout la vie d’autrui.

- La magie du sang peut faire des miracles…


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 02:45 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Un alchimiste ne se balade jamais sans potions, c'est bien connu. Le tranfert de sang avait redonné assez de forces a Eor pour briser une fiole cachée dans sa manche, le bruit etouffé par sa cape. Il sentait la plaie etre envahie par la potion bulbique distilée le jour meme. Mais il n'avait pas assez de force pour combattre, et surtout pas l'envie, il fallait continuer d'agoniser, ou faire semblant.

Tu.... veux avoir peur ? Tu.. auras peur


Il allait de mieux en mieux


J'ai oui dire d'une legende, qui te rappelera ta propre vie. Il existe un lieu, labyrinthe de murs et de portes, ou si tu entres, tu vois amoncellements de pieces dor, et de trésors. Peu importe qui tu sois et quelle soit ta relation avec le matériel, tu es tentée. Plus tu avances dans le donjon, plus tu souffres, et ce genre de douleur dépasse le physique. Ce ne sont pas de simples ecorchures, tu te fais sectionner les tendons d'achille, des mains sont brulées. Une peur t'envahit, tu te dis que tu n'arriveras pas a atteindre ton but, que tous tes sacrifices ont été inutiles. En bonne sacrieuse, tu continues, espérant trouver un ennemi qui te calmera les nerfs. Tu en sens un, ô miracle, il est droit devant, il te faut continuer, car tu sais que tu vas en devenir folle, a lier. L'idée même de sortir t'as quitté.

Il sourit d'un air sadique


Alors tu continues, en te disant a quel point tu as envie de ce trésor, et que tu as deja fait trop de chemin pour repartir maintenant, bien que tu n'aies meme pas reflechi a ce qu'etait ce trésor au bout de ce chemin. Les blessures affluent, la douleur ne t'apporte aucun réconfort. Des lames te traversent le corps, de l'acide te ronge, des flammes te lechent, ton corps est brisé. Tu te traines désormais, tu n'es plus qu'une horrible caricature de ce que tu etais. tu n'as plus une goutte de sang en toi, et tu te traines comme une oussaingue, sur le sol. Et ta derniere vision est une salle strictement vide. Tu meurs en hurlant. Ce monstre c'etait toi et toi meme. Le trésor, c'etait toi. Les pieges, c'etait toi. Ta mort, la plus terrible qui soit, est de ton fait.

Il ajouta avec un air soulagé

Ce récit s'appelle la quete compulsive de la puissance, ou de l'art de tout sacrifier en ignorant sa conscience et les retombées.


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 14 Nov - 17:06 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Khyrra sourit tristement. Elle n'avait pas bronché d'un poil devant la description d'Eorh.

- Tu me déçois énormément... Je m'attendais à bien mieux de ta part, oui, bien mieux... J'ai toujours placé de trop grands espoirs pour tes frêles épaules de iop...

L'épée se souleva pour s'abbatre, non pas sur la groge offerte du iop, mais sur son visage. La sacrieuse retint son coup pour ne pas décapiter son adversaire, mais seulement tracer un sillon sanglant vite cautérisé par la chaleur dégagée par la lame de l'ayassalama.

- J'ai toujour trouvé qu'il te manquait quelque chose même à l'époque où nous nous fréquentions. maintenant, je sais ce que c'était : une belle balafre, voila qui ajoute tout de suite un peu de style!


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 18 Nov - 23:14 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Je les ai toutes effacées, nul besoin de montrer un visage ravagé chaque jour de la semaine. Je me demande bien depuis quand tu ti'nteresses a mon style

La laisser parler, chaque seconde qui passait etait une victoire, car elle permettait au Iop d'accumuler davantage d'energie et khyrra ne pouvait pas porter attention au leger fremissement qu'elle provoquait

De ton coté je trouve que tu as trop de sang sur toi, ça fait surchargé, tu devrais en retirer un peu

Encore un peu, quelques secondes, il ne faut pas paraitre trop resistant

Tu vas me tuer ?


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 18 Nov - 23:17 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

- Trop de sang? Je n'ai que le tien sur moi... Pour l'instant.

Elle se pencha sur lui, son visage venant presque effleurer le sien, regard vide dans regard vide. Elle parla lentement, à voix basse, presque inaudible.

- A moins que ce ne soit celui de tous ceux que j'ai tué dans ma courte vie? Trente années passée à massacrer des ennemis, des "amis, des inconnus... Cela fait beaucoup de sang n'est-ce pas?

Elle souriait, comme si évoquer cette période revenait à se remémorer de bons souvenirs. En fait, c'était un peu vrai, pour elle, cela avait été une période d'insouciance, où ses actes portaient si peu à conséquence. Maintenant, il y avait les responsabilités et un fardeau familiale à porter.

- Vois-tu aussi tout ce sang que j'ai perdu pour les autres? Ces sacrifices que j'ai consenti plus ou moins volontairement? Ma vie que j'aurais donné au final pour un simple merci, un sourire, un peu d'amour, d'amitié? Ou pour le simple plaisir d'une vengeance couteuse mais nécessaire et pleinement satisfaisante dans son accomplissement? Crois-tu que tu mérites que je t'ajoute à la longue liste de mes fantômes? Regardes-moi dans les yeux, au fond des yeux, et dis moi ce que tu y vois? Ta survie ou ta mort? Vois-tu mon futur?


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 20 Nov - 02:03 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Je crois trop en ton libre arbitre pour te dicter un destin tracé. Je pense que tu as perdu ton libre arbitre quand tu as perdu de vue ta raison.

Le Iop sentait le souffle de khyrra sur son visage


A toi de voir si tu veux me tuer Khy, personnellement, je te conseillerai de ne pas le faire avant d'etre sure qu'un peu plus de sang ne t'aide ou pas a calmer les soubresauts de ta vie

Il leva sa main gauche en signe de paix, tres doucement, en ayant prix soin de la montrer des yeux pour ne pas surprendre Khyrra


Allez Khyrra, laisse moi en paix, s'il te plait

Le Iop savait qu'il avait joué la carte suitte ou double, et ne baisserait sa garde qu'au moment ou elle serait hors de portée


( hrp : tres peu inspiré :s )


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 22 Nov - 22:17 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

- Et si je refuse? Pourquoi devrais-je te laisser en paix, après tout ce que tu m'a fait?
 
Elle lui asséna une gifle retentissante et se releva, les lèvres pincées. Elle le toisa de longues minutes, dans un silence plus lourd de sens que n’importe quels mots. Elle tremblait encore légèrement sur le coup de la colère, mais elle retrouvait son calme peu à peu. Quand elle reprit la parole, ce fut un jugement sans appel.
 
- Que je te tue ne changera rien, j’aurais même un sentiment d’inachevé, car rien ne pourra compenser tes tords. La mort est une sentence bien trop douce pour toi… Alors oui, tu vas vivre, et chaque jour tu regretteras tes actes passés, et tu pleureras sur ce futur que tu as détruit.
 
Khyrra se détourna et alla ramasser l’épée du iop. Elle la soupesa puis fini par la jeter à côté d’Eorh d’un air dégoûté.
 
- Ramasse ton arme et pars ! Tu n’as plus d’espoir à avoir vis-à-vis de moi. I n’y aura jamais plus entre nous. Tu n’as jamais été là quand il fallait, toujours à traîner dans les tavernes… Où es-tu au lieu de protéger Theo ? Il était sous ta responsabilité, et maintenant il est tout comme mort…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:49 (2017)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Guilde Babylone Index du Forum ->
   Les Archives Perdues.
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template higlightSilver created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com