Forum de la Guilde Babylone Index du Forum
Forum de la Guilde Babylone Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Guilde Babylone Index du Forum -> Conseil des anciens -> Les Archives Perdues.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 10 Nov - 23:55 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Le marché d'amakna est toujours en ébulition le matin, lorsque les paysans apportent leur récolte et que les boulangers, sortant de leurs fournils accompagnés d'une douce odeur de pain chaud. Il avait plu cette nuit, et le pavé de la place marchande d'amakna etait humide, c'est pourquoi le marché s'etait déplacé ce jour la vers le champ des Ingalsses, Farle et sa famille s'en rejouissait plutot.

Mais dans ce champ, un Iop exerçait un metier qui lui semblait naturel et facile, alors que c'etait bel et bien la premiere fois qu'il prenait une faux en main. Celui ci fauchait a grande vitesse du houblon et de l'orge a amener a la taverne, en effet, la tavernier avait offert une recompense pour celui ou celle qui lui amenerait beaucoup, ayant accompli sa tache le Iop alla se baigner dans la riviere pres du moulin et sortit de l'eau, se rhabillant calmement. Quand soudain...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Nov - 23:55 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 10 Nov - 23:59 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Une voix l'interpella, comme sortie de nulle part.

- A l'avenir, je saurais qu'il faut éviter cet endroit, vu la vermine qui y traîne...

Khyrra choisit cet instant pour sortir de l’ombre, les cheveux dénoués pour ne fois. Il était évident qu’elle avait pour intention de s’offrir une petite baignade quelques minutes encore avant.

- Dommage, j’aimais bien ce coin… C’était plutôt calme, jusqu’à présent…

Avec un faux soupire navré, elle s’avança vers le iop, la main ostensiblement posée sur la garde de son épée. Elle s’arrêta à quelques pas, le jaugeant d’un regard insistant, comme elle l’aura fait pour estimer la fraîcheur d’un morceau de viande sur l’étal d’un boucher. Elle ne cachait nullement son mépris pour cet homme qui avait été autrefois son mari, mais à qui elle vouait désormais une haine féroce.

- C’est ton bain annuel ou tu as glissé sur la rive humide ?


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 11 Nov - 22:46 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Elle etait la, l'odeur de fleurs de printemps, emportée par la brise, melée a celle du sang, ne l'avait pas trompé. en temps normal, lorsque les blessures du coeur du Iop vibraient de rage et suppuraient de haine. Comme tout, ça avait cicatrisé, et ça s'etait transformé

Bonjour Khyrra, comment vas tu par cette belle journée ?

Il essora ses cheveux, espérant pour la enieme fois quils ne remonteraient pas, espoir sitot brisé.


Tu m'as manqué, je n'avais plus de nouvelles de toi...

Il posa son épée, dans son fourreau, a ses pieds.

Et contrairement a ce que tu sembles penser, cela m'importe. Et mon cerveau est bien trop petit pour y mettre du mensonge


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 11 Nov - 22:47 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

- Tu ne m’as absolument pas manqué, bien au contraire…

Khyrra ne le lâchait pas du regard, un regard mauvais comme elle avait pu n’en réserver qu’aux Bontariens à l’époque de sa folle jeunesse du côté de Brakmar.

- As-tu seulement à chercher à en avoir ? Hormis pour t’assurer, à ton grand désespoir, que j’étais toujours en vie ?

Un observateur extérieur aurait pu croire voir un mulou enragé prêt à sauter sur sa proie.

- Ton... notre fils a du venir te faire son compte rendu, non ? Es-tu satisfait ?


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 11 Nov - 23:34 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

J'ai des yeux et des oreilles partout... je ne me suis pas rejoui de ce qu'il t'arrivait.

Il s'assit, souriant a khyrra

Theodred a refusé de me dire quoi que ce soit, et je lui en suis reconnaissant, car ça m'a permis de reconnaitre certains torts que j'avais ouais...

Devant la bête féroce, il ne faut ni reculer, ni avancer, c'est ce que fait le Iop


Je suis satisfait de te savoir en vie, satisfait que tu me parles, meme si tu m'accable de rancoeur. J'aimerais, s'il te plait, savoir ce que tu me reproches, car si j'ai oublié des choses, j'aimerais les réparer. Ne serait-ce que pour le prix d'un de tes sourires, si la raison de vouloir réparer mes torts ne te suffit pas


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 11 Nov - 23:41 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Ce ton mielleux, presque compatissant... Khyrra ne pouvait plus le supporter. Sa main se crispa sur la garde de son épée, mais elle se reffreina à temps pour ne pas dégainer.

- Tu as oublié? Tu oses me dire que tu as oublié ce que tu as fait!

La sacrieuse fit un pas en avant, puis, de plus en plus menaçante.

- Tu as monté Theo contre moi, contre ma soeur! Tu lui as farci le crane avec tes accusations infondées, alors que le seul responsable de ce qui s'est passé il y a quelques années, était uniquement de ton fait!

Mètre par mètre, elle franchit les derniers espaces qui les séparaient tous les deux. D'un coup de pied, elle envoya valser l'épée du iop loin de son propriétaire.

- Tu l'as envoyé tuer Tayuuya, et aveuglé par tes sages conseils, il a voulu faire de même avec moi. Et sans le miracle qui a eu lieu, nous y serions restées toutes les deux! Et tu viens me dire que...


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:12 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Theodred a fait ses propres choix, et a agi de sa propre volonté.

Eorh ne bougeait meme pas

Si j'avais eu plus de jugeotte, je l'aurais retenu, c'est vrai. Mais j'estimais necessaire de le laisser voir la vérité aupres des personnes en cause. Je ne l'imaginais pas si fragile au point de tuer sa mere

Il regardait l'épée, avec un leger sourire


Tu vas me trancher la tete ? me gratifier de la danse, élégante, mais meurtriere que tu accordes a tes victimes ? Ca n'apaisera pas un vide que tu sais exister. J'ai commis de graves fautes, c'est vrai. Je ne fus pas le seul, mais ce n'est pas utile de raviver d'anciens brasiers. Je t'en prie, aie plus de diplomatie que j'en ai eu et comblons le vide de l'ignorance mutuelle sur ces années

Il s'approcha de Khyrra, pour qu'elle le blesse, voire qu'elle le tue, cela se lisait dans son regard, fixé dans les yeux de khyrra


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:14 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

- Qu'espères-tu? Que je t'offre le repos éternel en mettant fin à ta misérable existence ?

Ils étaient si proches maintenant qu'ils auraient pu se serrer dans leurs bras... si Khyrra l'avait envisager.

- N'attends pas de compassion ni de pitié de ma part, tu n'en mérites pas. Tu mérites de vivre une éternité de souffrance pour tous tes actes. Je ne suis pas blanche de tout crime, mais je paye déjà ma part et je la payerais encore lorsque tu ne seras plus qu'os rongés par les koléras. Tu devrais t'abstenir de penser, iop... Ca ne t'as jamais réussi, tu ne vaux pas mieux que les chaffers que tu commandais à Brakmar.

La lame jaillit du fourreau en un éclair, fouettant le maigre espace les séparant. Le coup n'était pas porté pour tuer, mais suffit tout de même à déchirer la tunique d'Eorh et à entailler sa peau.


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:16 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Je cherche a te prouver que tu es tombée plus bas que moi, j'aurais pu te tuer deux fois. J'aurais aussi pu te dénoncer pour avoir relevé des morts quelque chose qui ne devrait pas etre. Tu as une quete eternelle de vengeance envers ce monde.

Eorh sourit se mit du sang sur les mains

Ca c'est ce que j'ai, imagine tes mains, sous des hectolitres de sang. Ma mort m'apportera le répit ? Jamais. Je refuse de laisser une tache inachevée. Je veux voir Theodred guérir, si il le souhaite. Ta souffrance sera etenelle, car ma mort, puisses tu rire de moi et souiller mon cadavre, te causera plus de dommages que de réconfort. Certes je ne serai plus l'avatar de ta haine, mais tu trouveras un autre focaliseur.

Il avança encore

Allez frappe moi ! Tu me hais ! Tu es une grande sacrieuse ! Tu es née pour te battre !!! Vas y !

Il avait un air de dément


Sais tu la différence entre un guerrier et une brute ? La brute sort son épée lorsque ses mots se brisent, a présent, venge toi de moi. Mais sache que je ne t'ai jamais laissé tomber, jamais totlement je n'ai cessé d'etre la. Meme apres l'orage de haine, c'est pas dans mes principes de laisser choir mes proches, et si ma souffrance et mon agonie t'aident, alors vas y, Khyrra, tres chere démone, libere toi

Il sourit et ferma les yeux, pour dissimuler une larme


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:17 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Khyrra frémissait de rage, depuis des années elle attendait l'instant où elle pourrait se venger enfin. Quelques mois plus tôt encore, elle n'aurait même pas pris le temps de discuter jusque là. Eorh jouait avec le feu, un feu qui tournait à l'incendie incontrôlable.

- Ne me qualifie plus jamais de démone... Je ne suis as fière de ce que j'ai fait pendant cette période de ma vie, tu as su te servir d'une faille douloureuse en moi qui ne demandait qu'à être exploitée pour m'attirer de mon plein grès dans les rangs maudits. Jamais plus je ne me déshonnerais à servir la boucherie des deux cités.

Il lui aurait été si facile d'en finir maintenant : un coup d'épée bien placé, ou même mieux, une bonne petite punition. Khyrra connaissait sa force et dans de telles circonstances, elle ne doutait pas de ne faire qu'une bouchée du iop. La seule chose qui la retenait, c'était uniquement de ne pas lui donner satisfaction.

Elle s'imagina lui plonger son arme dans le torse, lui ouvrir le poitrail pour en extirper à main nu un coeur encore battant. Elle s'imagina la satisfaction morbide et jouissive de voir le sang de cet ennemi intime se répandre sur le sang, s'en marquer le corps comme autant de peintures de guerre célébrant une victoire longtemps attendue. Ce serait si simple... Trop simple. Non pas assez douloureux pour ces années de peine qu'elle avait enduré.

D'autres idées défilèrent dans son esprit, toutes plus atroces les unes que les autres - les années passées à Brakmar avaient au moins eu le mérite de développer au delà de toutes espérances son avoir naturel de sacrieuse - mais il y avait d'autres moyens que le physique pour infliger la souffrance.

Avec un sourire mauvais, elle rengaina son épée et tourna les talons, sans un regard en arrière. Ce ne fut que quelques pas plus loin qu'elle s'arrêta brièvement pour un dernier message.


- Nous nous reverrons... Au moins une fois j'espère... Lorsque j'enterrerais mon fils. Lui mérite le repos.


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:18 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Tu ne le feras pas. Tu bluffes.

Eorh sourit, regardant khyrra, via son reflet dans les eaux limpides du fleuve

Si tu le faisais, je pourrai enfin rire de toi, car je t'aurai entrainé dans la chute avec moi...


Eorh devient plus serieux d'un coup, son expression changeant radicalement


Je ne cherche plus la guerre avec toi, c'est fini, je veux me réconcilier avec toi. Ne fais pas de mal a quelqu'un d'autre que moi, et ne detruis pas un fragment de toi. Cela rendrait la symbolique de ta libération caduque.

Il s'allongea, appliquant une potion sur sa blessure

T'es une femme bien Khy, au fond. C'est idiot de le dire comme ça, mais c'est vrai, t'es une femme bien


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:18 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

- Je ne bluffe pas... Pas avec ce qui me touche au coeur...


Khyrra fit demi-tour, mais seulement de quelques pas. Elle était extrêmement sérieuse, mais un léger voile de tristesse ternissait son regard.

- Ce qui lui est arrivé est une abomination. Pour moi, mon fils est mort depuis longtemps. Il ne reste plus qu'une enveloppe physique et une âme qui souffre. Je ne tolèrerais pas que Theo connaisse une éternité de cette horreur de non vie.

Elle marqua une brève pause.

- Si tu penses que je ne le ferais pas, c'est bien mal me connaitre. Je n'ai plus à rien à perdre, pas même ma vie, tout est déjà écrit depuis longtemps pour moi. Tout ce qui compte, c'est que mes proches soient heureux et en paix. Quoi que cela puisse me couter, je le ferais. Et tu n'y changeras rien. Je ne suis pas quelqu'un de bien Eorh, otes-toi cette idée de ta cervelle de iop! Et n'espère pas que je puisse croire à ces bobards.


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:20 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Tu ne veux pas non plus l'aider a guerir normalement, si il le veut. Il est heureux la, car tu as enfin remarqué son existence.

Eorh ne souriait plus


Tu es vraiment finie, pas parce que tu le dis toi meme, mais parce que tu as réduit ta vie a tuer et dormir. Au final, tes proches sont plus a plaindre que tes ennemis. Je te plains serieusement. Mais si tu touches a Theodred...


Le iop avait l'air determiné


Je t'assure que personne ne sera la pour te tuer avant que Bonta ne te brule pour trahison. Que tu prennes des décisions brutales aussi reflechies que celles d'un bwork, en temps normal, ne m'aurait pas affecté. La c'est autre chose, si tu t'approches de Theodred, tu mourras d'une façon que nous connaissons tous les deux.


Il se leva et avança vers khyrra


Mais si tu es prete a cesser ton monologue tragédique de "je suis une damnée", on peut reflechir a une façon d'arranger tout ça, et je crois que j'ai trouvé un moyen.


Revenir en haut
Khyrra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:20 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Khyrra éclata d'un rire désillusionné, sinistre presque.

- Bonta? Me bruler? Et pourquoi pas Brakmar pendant que tu y es? L'une comme l'autre, j'ai renié les deux cités, maintenant, elles ne sont plus pour moi que des lieux de shopping. Et mes activités annexes sont bien trop utiles à certaines personnes pour qu'on me fasse disparaitre maintenant....

Elle secoua la tête en signe de dénégation.

- Non, il va falloir être bien plus inventif que cela... Car qu'importe la mort que tu me réserve, elle sera bien plus douce que ce qui m'attend à la fin. Tu n'as pas idée à quel point ce serait un soulagement que quelqu'un mette brutalement fin à ma vie... non, tu ne pourras jamais l'imaginer. Si je même mon existence telle qu'aujourd'hui ça n'est pas pour rien crois moi.

Elle aussi avança vers Eorh.

- Laisse mon fils mourir. Il n'aurais jamais du avoir à subir cela. Et je ne te laisserais pas t'amuser à lui rendre une hypothétique vie de souffrance. Il mérite de mourir sans douleur et pas que tu t'acharnes sur lui comme sur un sujet d'expérience.


Revenir en haut
Eorhlinghas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Nov - 00:21 (2007)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante Répondre en citant

Parce que tu fais partie d'un clan de mercenaires interdits et puni de mort ?

Eorh ne riait plus

Si je vais a bonta maintenant, et que je leur livre l'information de l'identité du chef des Erynies, projetant d'assassiner un espion bontarien. Tu penses avoir une réduction sur tes pantalons ?

Il regarda la sacrieuse dans les yeux.


Tu n'as toujours vu que ce que tu voulais voir. Tu lui as tourné le dos, il a agi en conséquence, ce n'est pas a toi d'etre le bourreau, mais a nous deux d'etre les suppliciés. Tu ne sais faire qu'une chose, tuer. Reflechir t'es devenu etanger. Ta vie est creuse, dénuée de sens, tu es un pion qu'on envoie mourir et tu as autant de libre arbitre qu'en a un tofu.


Il la regarda, sachant qu'il allait l'enerver avec un regard plein de pitié

J'ai pitié de toi Khyrra, pitié d'etre le seul doté de raison. Eh bien soit, je reparerai tes torts avec les miens. Mais la souffrance, c'est toi, en une belle idiote, qui te l'impose


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:49 (2018)    Sujet du message: Une silouhette aussi belle qu'une épée et aussi tranchante

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Guilde Babylone Index du Forum ->
   Les Archives Perdues.
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template higlightSilver created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com