Forum de la Guilde Babylone Index du Forum
Forum de la Guilde Babylone Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

BG Nicrapas

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Guilde Babylone Index du Forum -> Conseil des anciens -> Les Archives Perdues.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicrapas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 1 Oct - 18:15 (2007)    Sujet du message: BG Nicrapas Répondre en citant

Cela fait peut-être trois heures qu’elle court, sans avoir pris le temps de regarder s’ils étaient toujours derrière. De toute façon elle ne saurait pas les reconnaître visuellement. La seule chose qu’elle ait entendue et qui l’ait réveillé brutalement, c’est le bruit d’une porte éclatant en morceaux. Puis le silence, effrayant, et le souffle saccadé, se voulant inaudible mais s’amplifiant par la peur et l’accélération du rythme cardiaque. Le mur qui la séparait de la pièce où veillaient ses parents laissaient passer des mots étouffés, d’une part par l’épaisseur du bois, mais aussi par des gorges nouées par la terreur. Elle ne pourrait dire si ceux là lui étaient familiers ou non, s’il s’agissait d’une prière, ou d’une discussion, d’une menace ou d’un pardon. Elle n’arrivait pas à se concentrer, tout ce qu’elle ressentait, c’était du danger. Elle avait choisi cette cachette pour passer ses nuits depuis quelque temps, car l’hiver arrivant, il y faisait plus chaud qu’en de autres endroits, et le reflet des braises y donnait un aspect rassurant et protecteur, le feu qu’elle admirait tant, jusqu’à avoir elle-même cette étincelle qui brûle dans ses yeux.

Mais sa cachette ne lui semblait plus aussi protectrice maintenant, d’autant que le feu au foyer avait perdu de sa force tandis que le vent s’engouffrait dans la chaumière. Il y faisait froid maintenant, les braises étaient attisées par les courants d’air, mais le feu n’arrivait pas à se stabiliser, et il semblait défaillir contre un assaillant plus puissant. Bizarrement, il lui revenait des paroles à l’esprit, une discussion entamée par sa mère quelque temps auparavant. Elle n’y avait pas prêté attention, elle était bien trop occupée par l’observation des fourmis qui parcouraient le sentier menant à l’étable. Et puis elle ne comprenait pas, ils étaient si bien là où ils vivaient, pourquoi s’embêter avec tout ça. Ce n’était pas évident d’entendre ça pour une petite fille de huit ans ; il ne lui restait que des bribes de la conversation, mais suffisamment pour comprendre que c’était à cet instant précis qu’elles y faisaient références.

Alors elle s’avança vers la porte entrebâillée. En y jetant un coup d’œil, elle eut le temps de voir une masse sombre sur le sol. Et sa mère à genoux à côté. Les intrus semblaient être dans la partie non visible de la pièce. Ou alors il aurait fallu pousser encore un peu la porte, ce qui aurait provoqué un grincement qui l’aurait fait repérer immédiatement. Ce n’était pas la première fois qu’elle espionnait ses parents, elle avait l’habitude certains soir de les regarder discuter longuement, le regard inquiet parfois, et d’autres soirs, plein d’espoir. A ce moment là, elle lisait de la peur dans le regard de sa mère. Tout à coup elle croisa son regard. Tout semblait à croire que la seule chose qui la préoccupait à ce moment précis, c’était de savoir si sa fille était en sécurité. D’autres soirs, elle aurait souri intérieurement, et grondé la curieuse, mais il n’en était pas question maintenant. Au contraire, elle était soulagée de la voir libre, elle pouvait encore s’échapper. D’un geste de la tête, accompagné par un mouvement des lèvres, elle lui fit signe de partir, mais pas seulement de la porte, de la maison, de partir loin, de fuir aussi vite qu’elle le pouvait. Immédiatement… et seule. D’un coup elle vit une ombre se rapprocher de sa mère sur le sol couvert de débris de porte. Sa mère fit mine alors de s’effondrer en hurlant sur la masse sombre jonchant le sol pour détourner l'attention. D'ailleurs la silhouette à terre était elle inanimée ou seulement étourdie ? Il aurait fallu s’approcher…

Tout s’entrechoquait dans sa tête. Les cris de sa mère firent comme un coup de poing dans son esprit, et tout fut mis en ordre. Les mises en garde de sa mère, autrefois futiles, le regard apeuré de cette dernière, et ses gestes de désespoirs pour qu’elle s’en aille loin…. Ce n’était plus le foyer chaleureux et protecteur qu’elle avait connu. En brisant cette porte, ils y avaient fait entrer des maux qu’elle ne connaissait pas ; la peur, la souffrance, la douleur. Tout ça lui était arrivé d’un seul tenant, comme un coup de marteau sur la poitrine. Elle avait compris qu’il fallait partir…

Elle se leva doucement, et pris dans sa cachette les quelques affaires qui lui semblaient importantes ; une écharpe, ses sabots, son arc en bois, fait par son père l’année dernière, quand elle avait voulu l’accompagner à la chasse, et le collier en carapaces de scarabées, confectionnée par elle-même, qui lui rappellerait d’où elle vient. Elle jeta un dernier coup d’œil vers le feu, qui maintenant ne faisait plus aucun bruit, il s’était éteint, et avec lui l’âme de la maison. Des bruits de pas se rapprochant se firent entendre près de la porte, ce qui la ramena à la raison. Elle s’approcha de la fenêtre, et entreprit de grimper pour sortir par la seule voie possible. Au moment de passer la dernière jambe, elle heurta une cruche posée sur le rebord, qui vacilla. A ce moment précis, le temps s’arrêta. Tout se transforma en silence, seul lui importait l’instabilité de cette cruche. Elle ramena doucement la jambe, mais un dernier coup dans la planche la fit tomber, et un bruit d’argile cuit éclatant en plusieurs morceaux résonna dans la pièce, entraînant une réaction en chaîne. Des grondements se firent entendre de la pièce d’à côté, le grincement de la porte se fit entendre. A ce moment, la petite fille se trouvait en bas du mur, à l’extérieur. Elle sentait son cœur s’affoler, sa respiration s’accélérer de nouveau. Elle entendit crier à l’intérieur, plusieurs cris, sa mère, les autres, certains inhumains…

Trois heures qu’elle court… peut être même plus... Et elle courra encore plusieurs heures. On n’imagine pas la force qui se décuple dans un si petit corps tant que la survie ne semble pas indispensable. Un bruit derrière elle, et la voilà repartie de plus belle. Elle ne réfléchit plus, elle n’écoute plus son corps, sinon elle s’effondrerait…

Le matin est arrivé, la course de la petite fille s’est arrêtée net. Au détour d’un chemin, dans une vieille silhouette, aplatie par le temps, qui n’a pas non plus résisté au choc. Il y a alors deux masses au sol, l’une évanouie après l’épuisement de ces forces jusqu’à l’extrême, l’autre assommée par le choc, épuisé par ces années qu’il traîne derrière lui… Cette histoire en amène une autre, deux destins qui se croisent, et qui ne se quitteront jamais… Une jeune fille seule depuis quelques heures, un vieillard seul depuis trop longtemps…

Depuis la petite fille a grandie, et le vieillard a mûri (c’est ce qu’il dit). Elle ne fuit plus. Elle cherche des réponses à des questions qui la hantent depuis cette nuit… froide… Elle s’est appuyée sur cet être au regard vide lors de leur rencontre, qu’elle a empli de bonheur au fil des années, et qui désormais s’appuie sur elle. Le feu qui s’était alors éteint cette nuit brûle de nouveau au fond de ses yeux, et le vieil homme y puise ses forces lorsque le doute l’envahit. Jamais il n’avait rencontré un caractère tel que le sien. Au départ si fragile, la petite fille a grandi, et sa volonté est puissante…

Une nuit, deux destins, des questions sans réponses… tremblez…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Oct - 18:15 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Radamanthyss
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 2 Oct - 10:30 (2007)    Sujet du message: BG Nicrapas Répondre en citant

J'adore!
Vraiment la classe, je suis fan! Okay

Je ne regarderai plus jamais Nicra et Nycold de la même façon...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:57 (2017)    Sujet du message: BG Nicrapas

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Guilde Babylone Index du Forum ->
   Les Archives Perdues.
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template higlightSilver created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com